Mise en garde

Les outils d’aide à la conception pour Biofiltre WaterlooMD (Guide de conception, simulateur de configuration, plan type, etc.) que vous vous apprêtez à télécharger sont destinés au concepteur d’installation septique. Nous vous rappelons qu’en vertu du Règlement sur l’évacuation et le traitement des eaux usées des résidences isolées (R.R.Q. 1981, c. Q-2, r.22) et de la Loi sur la qualité de l’environnement (L.R.Q. c. Q-2), une installation septique doit être conçue par une personne qui est membre d’un ordre professionnel compétent en la matière.

IMPORTANT: Prenez note que le concepteur d’installation septique est responsable de s’assurer que ses plans et devis sont en tout point conformes à la réglementation en vigueur. De plus, les directives du guide de conception ou les résultats obtenus avec l’aide des autres outils de conception du Biofiltre WaterlooMD doivent, en tout temps, être interprétés en conformité avec cette réglementation.

DBO Expert inc. n’est pas responsable de la conception de l’installation septique. Les outils d’aide à la conception du Biofiltre WaterlooMD proposé ici sont des outils destinés uniquement à faciliter le travail du concepteur.

En téléchargeant ces outils, vous reconnaissez avoir pris connaissance et compris les termes de la présente mise en garde et vous engagez à respecter en tout point l’ensemble de la réglementation en vigueur en matière d’installation septique.

Appelez-nous1. 866.440.4975
Écrivez-nousinfo@dboexpert.com
Heures d'ouvertureLun - Ven, 8h00 - 17h00

Qu'est-ce que le Biofiltre Waterloo ?

Fonctionnement

systeme-biofiltre-waterloo

La chaîne de Traitement tertiaire avec Désinfection Waterloo est composée de cinq éléments :

  1. Le digesteur.
  2. Le Biofiltre Waterloo.
  3. Le réacteur UV (désinfection par rayonnement ultraviolet).
  4. Le puits d’échantillonnage.
  5. L’Exutoire.

Le digesteur (1) est un réservoir (similaire à une fosse septique) équipé d’éléments qui augmente son efficacité en maximisant le trajet de l’eau à l’intérieur de la cuve. Le travail de décantation et de digestion est plus efficace ce qui fait que le rendement du digesteur est supérieur à celui d’une fosse septique de base. Cette efficacité se traduit même par une diminution de la production de boues et d’écume.

L’effluent du digesteur passe ensuite par le Biofiltre Waterloo (2) qui rabat les polluants sous la cible de 15 mg/l pour les MES et la DBO5C.
À sa sortie du Biofiltre, l’eau est acheminée dans le réacteur UV (3) qui termine la désinfection.

L’eau traitée passe ensuite par un puits d’échantillonnage (4) avant d’être acheminée vers un exutoire (5) permettant le rejet final dans un cours d’eau ou un fossé selon les possibilités offertes par la règlementation et les contraintes du site.

media-filtrant

La clé du Biofiltre Waterloo, c’est son média filtrant absorbant breveté. Les eaux du digesteur sont distribuées uniformément sur la surface du milieu filtrant où elles sont absorbées et « retenu en place » suffisamment longtemps pour permettre un rabattement efficace des polluants. Comme les eaux usées percolent lentement vers le bas, des microorganismes se développent naturellement dans le média ou ils dégradent les matières solides et organiques et éliminent une partie des coliformes fécaux pour produire un effluent clair et inodore.

Le milieu filtrant du Biofiltre Waterloo a été conçu pour avoir les propriétés physiques inverses du sable. Dans un filtre à sable, les bactéries responsables du traitement des eaux vivent sur les surfaces extérieures des grains de sable. Ils croissent donc dans les interstices entre les grains de sable. Dans un Biofiltre Waterloo, les bactéries vivent sur les surfaces internes du milieu filtrant. Elles y sont protégées et y croissent dans des cavités plus importantes, ce qui permet de bien les retenir en place tout en favorisant le passage de l’air et de l’eau à travers le filtre. Ces propriétés du média font en sorte que le milieu filtrant ne se colmate pas, même à des taux de charge hydrauliques très élevés.

Parce qu’il n’est pas immergé, le milieu filtrant permet à l’oxygène de circuler passivement à travers ses pores, sans la nécessité d’utiliser un compresseur et un diffuseur d’air énergivores. Le Biofiltre Waterloo est donc un système de traitement passif, qui fournit un environnement de traitement aérobie au niveau des surfaces externes du milieu filtrant, et un environnement de traitement anoxique plus profondément dans le média.

Finalement, l’effluent du Biofiltre est acheminé vers un réacteur UV qui complète le traitement en détruisant le reste des coliformes fécaux pour produire un effluent de qualité tertiaire pouvant faire l’objet de différents types de rejets conformes à la règlementation du Québec. Tout ceci est accompli en utilisant très peu d’énergie, un minimum d’entretien, et un milieu filtrant permanent.

Vidéo du fonctionnement